Avant-propos

Reconnue comme « l’avancée de l’année 2018 » par l’ASCO l’an dernier, l’immunothérapie par cellules T génétiquement modifiées est en train de prendre place dans l’arsenal thérapeutique de certaines hémopathies malignes. Si l’on avait déjà vu avec les inhibiteurs de checkpoint comment la levée des signaux inhibiteurs des lymphocytes T pouvait transformer le monde de l’oncologie, la révolution de cette nouvelle forme d’immunothérapie, qui est plus ciblée, ne fait, elle aussi que commencer. Car au-delà des premiers résultats, la preuve du concept est maintenant faite que ces thérapeutiques peuvent être utilisées en pratique clinique (plus de 80 patients atteints de lymphomes ou de leucémies aiguës lymphoblastiques déjà traités en France fin 2018, et plusieurs centaines qui bénéficieront de ces traitements cette année), et qu’il ne s’agit plus d’une approche expérimentale réservée à quelques grands centres nord-américains. Beaucoup reste naturellement à faire avec les produits existants pour comprendre les éléments clefs de succès ou d’échec, et optimiser la sécurité de leur utilisation.
Mais outre l’élargissement rapide du spectre des hémopathies accessibles à ces traitements, les balbutiements de leur utilisation dans les tumeurs solides, l’utilisation d’autres lymphocytes modifiés (NK en particulier), les modifications génétiques des CAR-T développées dans des modèles précliniques surgissent constamment : cellules CAR qui peuvent être activées ou inhibées, cellules CAR-T « armées » ou « cargo » pour délivrer d’autres molécules sur le site tumoral afin d’améliorer leur efficacité, etc. Ces médicaments « vivants » ou « micro-pharmacies » ont sans doute un bel avenir devant eux… en souhaitant qu’ils nous permettent de nouvelles avancées thérapeutiques.

Pr Gilles SALLES
Hématologue, CHU Lyon

Éditorial

Chers collègues,
Fidèle à sa ligne éditoriale, ce dernier numéro de LA REVUE Immunité & Cancer explore des domaines de l’immunooncologie, dont certains présentés lors des JSIC 2019, allant des dernières avancées de la recherche fondamentale aux derniers résultats des traitements par immunothérapie au sein d’articles synthétiques, didactiques, illustrés, vous permettront de faire le point et d’enrichir vos connaissances.
Un des fils conducteurs de ce numéro qui paraîtra lors des Journées Cell Therapy Innovation 360o du 21 et 22 mai prochain à Lyon, est l’immunothérapie cellulaire adoptive, abordée sous plusieurs angles dans différents articles. En quelques années, le traitement par lymphocytes Tαβ armés d’un récepteur antigénique chimérique (CAR) a connu un succès grandissant.
En effet, deux thérapies CAR anti-CD19 ont reçu une approbation dans le traitement des leucémies et des lymphomes en rechute ou réfractaires. Après un bref rappel sur la préparation des CAR-T et les constructions utilisées, Marion Alcantara, Laurent Frenzel et Maël Heiblig avec l’équipe de rédaction de La Revue, vous présentent un état des lieux très complet sur les données cliniques actuelles dans différentes indications hématologiques : leucémies aiguës, lymphomes et myélomes. Les pistes d’optimisation en termes d’efficacité et de gestion des toxicités, ainsi que les futures directions des années à venir sont également discutées.
La lecture de ce dossier thématique devrait constituer un excellent et riche socle de connaissances sur les CAR-T « classiques ».[…]

Pr Catherine SAUTÈS-FRIDMAN
Rédactrice en chef de la Revue Immunité & Cancer

Volume 3 – Numéro 1

Janvier – Mars 2019

AU SOMMAIRE

Mise au point

Par-delà PD-1 et CTLA-4 ? Panorama des molécules de co-signalisation
Nausicaa MALISSEN, Florent AMATORE, Laurent GORVEL, Kieu Suong LE, Audrey BENYAMINE, Juan Luis BLAZQUEZ, Charlotte LEQUEUE, Clémence DEMERLE, Julie GERTNER-DARDENNE, Anne-Charlotte LE FLOCH, Philippe ROCHIGNEUX, Raynier DEVILLIER, Anne-Sophie CHRETIEN, Daniel OLIVE

L’immuno-virothérapie oncolytique, une stratégie émergente de traitement du cancer
Jean-François FONTENEAU, Eric QUEMENEUR

Dossier thématique

Tour d’horizon de l’utilisation des CAR T-cells dans les hémopathies malignes : leucémies aiguës, lymphomes & myélomes
Marion ALCANTARA, Laurent FRENZEL, Maël HEIBLIG

Cas clinique

Toxicité rénale des inhibiteurs des points de contrôle immunitaire : à propos d’un cas de cancer bronchique non à petites cellules sous nivolumab
Marina NGUENANG, Johan PLUVY, Solenn BROSSEAU, Charlotte LOHEAC, Hussein NASSEREDDINE, Aurélie SANNIER, Samir DOURMANE, Gérard ZALCMAN, Valérie GOUNANT

Article Bref

Actualités en immunothérapie au congrès de San Antonio sur le cancer du sein
Christophe SAJOUS

Œil de l’interne

Utilisation de lymphocytes T associés aux muqueuses comme cellules universelles portant un récepteur antigénique chimérique pour cibler des leucémies en contexte allogénique
Matthieu JESTIN

Nos Atouts

ADN

Mieux comprendre
pour mieux traiter

Positionnement

1ère et unique revue francophone trimestrielle dédiée à l’immuno-oncologie

Comités

Scientifique et éditorial
PLURIDISCIPLINAIRES

ligne éditoriale

Un éclairage scientifique et pédagogique sur l’actualité en immuno-oncologie

Aller à la barre d’outils