Éditorial

Chers Collègues, Chères Lectrices, Chers Lecteurs,

Après une longue traversée du désert et la répétition de commentaires narquois, voire méprisants, formulés par les oncologues « sérieux », l’immuno-oncologie prend progressivement place parmi les traitements des cancers. Elle est aujourd’hui au centre des intérêts des cliniciens, des patients et de l’industrie pharmaceutique. L’attention qu’elle suscite, les espoirs qu’elle entretient et les finances qui y sont investies risquent de rendre euphoriques les acteurs du champ qui, par trop d’enthousiasme et de précipitation, peuvent participer à fragiliser et retarder le formidable pas en avant qu’elle représente.

Les enjeux de l’immunothérapie sont immenses : traiter, voire guérir des cancers à un stade avancé en stimulant les défenses immunitaires des patients ou en leur apportant les défenses immunologiques (anticorps, cellules) qui leur manquent. L’objectif ultime de l’immunothérapie est donc, non seulement d’aider à la réduction de la tumeur primitive ou métastatique, mais bien d’induire une réponse immunitaire anti-tumorale mémoire qui permettra le contrôle à long terme de la maladie et donc sa guérison potentielle, au moins sur le plan clinique. Pour y parvenir, les immunothérapeutes disposent d’outils différents et complémentaires : vaccinations vis à vis d’antigènes tumoraux, injection d’anticorps ou de lymphocytes T (« CAR » T ou lymphocytes infiltrant la tumeur, (TIL) virus oncolytiques, anticorps anti-« check point » pour activer les lymphocytes T (PD-1, Lag3, TIM3, CD137, OX40, GITR..) anticorps neutralisant les cellules et les molécules immunosuppressives (IDO1, CSF-1R, IL10..). Ces outils ont été développés sur la base d’intenses recherches fondamentales sur le système immunitaire et de multiples modèles précliniques. […]

Pr Wolf Hervé FRIDMAN

Volume 2 – Numéro 1

Janvier – Mars 2018

AU SOMMAIRE

Mise au point

La révolution immuno-oncologique dans le mélanome et au-delà
Alexander M. M. EGGERMONT

Dossier thématique

Immunothérapie dans le traitement du CBNPC : quels changements de paradigmes dans les stades précoces et localement avancés ?
Nicolas GUIBERT, Julien MAZIÈRES

Cas clinique

Inhibition des points de contrôle du système immunitaire et carcinome hépatocellulaire : des premiers résultats prometteurs
Sophie NAGLE, Adelaïde BROT, Stéphane CATTAN, Massih NINGARHARI, Guillaume LASSAILLY, Alexandre LOUVET, Philippe MATHURIN, Emmanuel BOLESLAWSKI, Sébastien DHARANCY

Articles Brefs

Les CAR T-Cells dans le myélome : on démarre quand ?
Laurent FRENZEL

L’arrivée de l’immunothérapie en cancérologie digestive.
Que retenir de l’ASCO GI 2018 ?
Jean-Philippe METGES

Œil de l’interne

Étude des variations métaboliques intra-tumorales et de l’infiltration lymphocytaire au cours de l’immunothérapie par anticorps anti-PD1 et/ou anti-CTLA4 dans le cancer pulmonaire non à petites cellules
Justine DAMPIERRE, Florian GUISIER, Mathieu SALAÜN

Nos Atouts

ADN

Mieux comprendre
pour mieux traiter

Positionnement

1ère et unique revue francophone trimestrielle dédiée à l’immuno-oncologie

Comités

Scientifique et éditorial
PLURIDISCIPLINAIRES

ligne éditoriale

Un éclairage scientifique et pédagogique sur l’actualité en immuno-oncologie

Aller à la barre d’outils